Skip to Store Area:

Le mal de dos,mal du siècle...


     Détails importants que vous devez savoir sur l'arthrose.


Cher lecteur,

 

L'arthrose est une maladie très répandue qui envoie chaque année 4 millions de patients chez leur médecin en France. Lorsque vous souffrez d'arthrose, une ou plusieurs des articulations de votre corps sont douloureuses, gonflées, enflammées.

L'arthrose est causée par une inflammation du cartilage, ces coussins qui protègent le bout de vos os, et qui leur permettent de se frotter l'un contre l'autre en souplesse. En cas d'arthrose, des agents inflammatoires dans vos articulations détruisent le cartilage, qui se fissure, se craquèle, et peut disparaître complètement, laissant vos os à nus. Lorsque vous bougez, les bouts de vos os frottent directement l'un contre l'autre, ce qui fait mal et aggrave encore l'inflammation, et donc le gonflement de vos articulations. Les médicaments bloquent la douleur, c'est tout. Les médicaments actuels, y compris les plus récents ne font que bloquer la douleur. Ils n'ont aucun effet sur le cartilage, qui continue à se dégrader.

C'est pourquoi ils sont efficaces à court terme. A long terme, leur efficacité baisse, jusqu'à devenir inexistante lorsque tout votre cartilage a disparu. Et il ne vous reste plus que les effets secondaires, qui peuvent être graves. Mais la bonne nouvelle et que les recherches scientifiques récentes montrent que la médecine naturelle a des solutions très intéressantes à vous proposer contre l'arthrose.

En fait, l'arthrose fait peut-être même partie des maladies conte lesquelles il existe le plus d'espoir. De nombreux patients sont parvenus à se débarrasser totalement de leurs douleurs, grâce à des solutions naturelles. Aujourd'hui, nous allons explorer 2 traitements possibles, qui soulageront la plupart de vos patients. Contre la douleur : LE LOMBATOSIOL à base d’harpagophytum. Et OSENAL reminéralisant osseux. La combinaison des 2 produits naturels à des résultats remarquables.


Titré à 5% d’Irridoïdes

Harpagophytum procumbens est riche en harpagosides, et principalement des glucosides iridoïques, de l'harpagoquinone, des phytostérols, des sucres et des flavonoïdes. Cette plante est mondialement connue pour ses propriétés thérapeutiques ; elle agit sur les désagréments articulaires et améliore la mobilité des articulations. La plante d'harpagophytum favorise la détente musculaire, sans pour autant exercer une action sur le système nerveux central

Pour les personnes souffrant de rhumatismes, des cures de cette plante apportent en général un soulagement rapide et spectaculaire qui peut aider à réduire les doses des médicaments. Beaucoup disent ne plus pouvoir s'en passer.

Une étude publiée en 2003 montre une forte réduction de la douleur et des symptômes de l’arthrose chez 75 patients traités avec de l’harpagophytum. La douleur régresse de 25 à 45 % alors que la mobilité augmente d’autant. (1) L'harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose si l'on en croit l'ensemble des études conduites sur le sujet. Une étude française très récente a été conduite sur 122 personnes souffrant d'arthrose de la hanche et du genou.

Pendant 4 mois, une partie des volontaires a pris 435 mg d'harpagophytum par jour pendant que l'autre prenait un médicament anti-inflammatoire appelé diacerhéine. Les douleurs ont diminué de la même manière dans les deux groupes. Les patients du groupe harpagophytum utilisaient moins de médicaments anti-douleur à la fin de l'étude. Ils souffraient également moins de diarrhées que ceux qui suivaient le traitement anti-inflammatoire chimique (26 %). (2) Une autre étude de 2003 a comparé chez 44 personnes l’efficacité de l’harpagophytum à celle d’un anti-inflammatoire de dernière génération, le rofecoxib. Les patients pouvaient continuer à suivre en parallèle leur traitement habituel ou l’interrompre s’ils allaient mieux. Six semaines après le début de l’étude, 10 patients avaient pu, grâce à l’harpagophytum, suspendre pendant plus de 5 jours leur traitement habituel. Ils n’étaient que 5 parmi ceux soignés avec le rofecoxib. Pour les autres, la réduction de la douleur était similaire dans les deux groupes, mais le nombre d’effets indésirables deux fois plus élevé chez les personnes qui prenaient le rofecoxib.

   

  Arthrose, lombalgie, rhumatismes, articulations,...




Quelles sont les différences de mal de dos?


L'avis de Pr. Christian Marcelli, rhumatologue au CHU de Caen sur le mal de dos :

"Dans les symptômes, le rythme des douleurs est différent. Habituellement dans l'arthrose, les douleurs sont dites mécaniques, c'est-à-dire que ces douleurs surviennent essentiellement lors de l'effort. Elles sont plutôt calmées par le repos. À l'inverse dans les rhumatismes inflammatoires, les douleurs sont inflammatoires. Elles surviennent au repos donc la nuit. Elles sont à l'origine de réveils nocturnes et de raideur matinale avec une sensation de dérouillage qui peut prendre habituellement quinze à trente minutes voire plus. Mais dans la pratique, il n'est pas toujours aussi facile de les différencier.

"L'arthrose est aussi un rhumatisme. Le terme rhumatisme est un terme générique très large. Il existe plusieurs types de rhumatisme : les rhumatismes dégénératifs dont l'arthrose est le chef de file, les rhumatismes inflammatoires avec la polyarthrite et les spondylarthropathies."

                             LOMBATOSIOL, complément alimentaire mal de dos :                             

 Lombatosiol, soulager mal de dos

Ce complément alimentaire de santé  est le plus puissant du marché en actifs naturels pour combattre les douleurs de dos. Notre équipe est à votre service pour plus d'informations à son sujet.

 

 

 

 

 

 

 

 

(3) Sources de cet article: (1) Wegener T: Treatment of patients with arthrosis of hip or knee with an aqueous extract of Devil's Claw (Harpagophytum procumbens DC.). Phytother Res 2003, 17(10):1165-1172. (2) Leblan D: Harpagophytum procumbens in the treatment of knee and hip osteoarthritis. Four-month results of a prospective, multicenter, double-blind trial versus diacerhein. Joint Bone Spine. 2000, 67(5):462-427. (3) Chrubasik S: A randomized double-blind pilot study comparing Doloteffin and Vioxx in the treatment of low back pain. Rheumatology (Oxford). 2003, 42(1):141-148. (4) Kiuchi F: Inhibition of prostaglandin and leukotriene biosynthesis by gingerols and diarylheptanoids. Chem Pharm Bull 1992, 40(2):387-391. (5) Srivastava KC: Ginger (Zingiber officinale) in rheumatism and musculoskeletal disorders. Med Hypotheses. 1992, 39(4):342-348. (6) Altman RD: Effects of a ginger extract on knee pain in patients with osteoarthritis. Arthritis Rheum 2001, 44(11):2531-2538. (7) Vangsness CT Jr, Spiker W, Erickson J. A review of evidence-based medicine for glucosamine and chondroitin sulfate use in knee osteoarthritis. Arthroscopy. 2009 Jan; 25(1):86-94. Epub 2008 Sep 30. Review. PubMed PMID: 19111223. (8) Reginster JY, Deroisy R, Rovati LC, Lee RL, Lejeune E, Bruyere O, Giacovelli G, Henrotin Y, Dacre JE, Gossett C. Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial.Lancet 2001 Jan 27;357(9252):251-6. (9) Pavelka K, Gatterova J, Olejarova M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC. Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study.Arch Intern Med 2002 Oct 14; 162(18):2113-23. (10) Uebelhart D: Intermittent treatment of knee osteoarthritis with oral chondroitin sulfate: a one-year, randomized, double-blind, multicenter study versus placebo. Osteoarthritis Cartilage. 2004 Apr;12(4):269-76.